Les textes littéraires entre langue commune et ailleurs culturel

  • Samira Rabehi Université de Batna 2, Algérie
Mots-clés: littérature, FLE, enseignement, interculturel, représentations.

Résumé

En situation de communication interculturelle, la langue véhiculaire utilisée pour communiquer peut être aussi bien source d’incompréhension que d’interprétation erronée, de discours lus et/ ou écoutés, de comportements inattendus et des codes sociaux générateurs de représentations qui touchent à l’identité. Ce constat souligne alors l’impérieuse nécessité d’une prise en compte de la dimension culturelle qui doit faire l’objet de traitements et d’approches spécifiques tenant compte de l’interprétation des attitudes et des connotations. De ce fait, cet article expose une difficulté soulevée par la lecture des textes littéraires tenant au référent sur lequel ils s’appuient. S’agissant d’éléments désignés explicitement par le texte, il suffit souvent de chercher leur explication dans les dictionnaires. La difficulté est plus délicate quand il s’agit de comprendre l’implicite culturel, ce que l’écrivain ne prend pas la peine de détailler parce qu’il estime qu’il le partage avec les lecteurs qu’il vise. Ce constat nous invite à savoir comment un apprenant pourrait-il comprendre des textes littéraires ? Comment l’amener à maîtriser le plus possible des situations de communication ?
Publiée
2018-09-09
Rubrique
Articles
Bookmark and Share